Favoriser la résilience après les attentats

Un article simple et efficace, qui explique et déculpabilise l'impact émotionnel exceptionnel que nous pouvons ressentir suite aux événements du 22 mars.

 

Il invite également à une prise de distance par rapport aux médias, nous aide à trouver une distance juste entre l'information et la surexposition à l'image, potentiellement traumatisante. Et précise comment préserver les enfants.

 

Il s'agit, en somme, d'éviter d'entretenir l'angoisse due au choc et de favoriser la résilience, le retour à la vie. Cela nécessite éventuellement un effort, mais celui-ci est vital.

 

Attentats : pourquoi nous avons tant de mal à décrocher de l’actualité

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0